Petites gammes pour Adalberto B.

Blanc de céruse, de zinc, de

titane – pain blanc et viande blanche. Blanc du plâtre, de l’ours polaire, blanc comme un linge -, fleur blanche odoriférante. Betteraves blanches. Oies blanches.

 

Rouge de cadmium, de cinabre, de cochenille, rouge orangé, rouge de chrome, d’étain, rouge orangé, rouge pourpré, de kermès vermilio, rouge vermillon, carmin, grenat, rubis, cinabre, laque d’alizarine – et le rouge de la colère, du désir, de la honte, du manteau de la Vierge, de la Révolution, du sang la Passion. Rouge cardinalice et ce rouge du phénix mythique.                                                                                                                                                                                                       

 

Bleu outremer, bleu ciel, bleu roi, kuanos, azurium, Bleu d’Alexandrie et bleu de Prusse, le bleu du pastel et celui du lapis lazuli, bleu céruléum, bleu de phtato (c’est le bleu monastral) – les hommes bleus et les enfants bleus -, l’IKB breveté de Klein et le bleu marial – des jumeaux.                                         

 

Jaune citron, jaune safran, jaune d’arsenic, de baryte, de baryum, de chrome. Jaune d’or, jaune du Cambodge et jaune de Naples, jaune de cobalt, jaune d’Inde – un petit verre de jaune et le jaune des personnes xanthodermes. Ocres jaunes. Strontiane et dioxine de nickel. 

 

Vert de la malachite et de l’atacamine, résinate de cuivre, magnésium, oxyde de chrome. Vert anglais et surtout le vert-de-gris, et le vert épinard de Barbizon si risible. Et : vert de l’Islam, il sangue verde des chasseurs alpins, sans oublier l’habit vert de l’Institut de France bridé d’or. Ni Vert-Vert de Gresset.

                                                                                   

Noir de charbon, de campêche, de bitume (voir : Courbet) de fumée, noir d’os, des noix de hêtre, le noir de Mars, le noir d’acétylène. Les noires sur le clavier – La Clef noire de Chopin. La matière noire, qui change tout. Nuit noire, comme un four? 

                                                                                                                                                                        

Gris perle, gris souris, gris acier, gris ardoise, gris fumé, gris chiné, LightGrayn, DarkGray, DimGray. Se mettre dans la tête : « la nuit, tous les chats sont gris. »

GÉRARD-GEORGES LEMAIRE 48 Articoli
Laureato in Storia dell’Arte alla Sorbona, ha insegnato Storia della Critica d’Arte all’Accademia di Brera. Giornalista, traduttore, saggista e professore emerito, ha curato mostre in Europa, Turchia, Nord Africa e America Latina ed è direttore di prestigiose collezioni.